Les Arts et la Ville : l’émergence des Fab Labs dans les municipalités du Québec comme moteur de vitalité culturelle

Du 4 au 6 juin 2014, à Alma, se tenait la 27e édition du colloque annuel Les Arts et la Ville, sous le thème La vitalité culturelle : l’affaire de tous. Marc-Olivier Ducharme et Guillaume Coulombe partagent ici leur récolte suite à leur intervention en mode « anti-conférence ».

Invités initialement à présenter le concept des Fab Labs au Colloque ainsi que  l’état de la situation de leur émergence au Québec, nous avons bien sûr accepté l’invitation… tout en annonçant que nous allions être inusités dans notre intervention. En effet, puisque l’émergence des Fab Labs d’ateliers citoyens de fabrication numérique est encore très jeune au Québec, nous avions beaucoup plus envie de susciter l’échange et de mobiliser l’intelligence collective afin de faire en sorte que notre séjour dans la région du Lac St-Jean soit un événement qui prenne part à cette émergence.

Ainsi, dès l’entrée dans la salle du groupe, nous avons tenté de jouer d’imagination, de dynamisme et complicité avec notre hôte, Mme Colette Brouillé qui a été d’une brillante aide à récolter les piste porteuses et commentaires tous des plus pertinents de la salle.

Organisée en 3 actes (le Quoi des Fab Labs; les Fab Labs et le monde de la Culture; pour moi, maintenant), nous avons profité de notre rencontre avec cette quarantaine de personnes à établir des liens entre les Fab Labs et quelques thèmes culturels.

La récolte

Création et Fab Labs

  • Utilisation en démarche de création : le décloisonnement et les interrelations peuvent nourrir la créativité
  • Autonomie et entraide dans les apprentissages de l’artiste
  • Facilité et accessibilité des processus : les potentiels mis à disposition repoussent les limites
  • Élargissement des champs de connaissances permis par la continuité du Fab Lab dans les rencontre, la participation et les formules de mentorat possibles
  • Ouverture vers la pluri-disciplinarité : les possibilités font croire qu’on peu passer de puriste à pluriste dans un lieu comme un Fab Lab.
  • Démocratisation : réduisant les coûts d’accès au technologies de pointe, l’artiste peut créer avec cette contrainte en moins.

Médiation et Fab Labs

  • Le Fab Lab peut enrichir la pratique de médiation en facilitant l’échange entre l’Artiste et les citoyens
  • Passer du Faite-le vous-même (Do It Yourself) au Faisons-le ensemble (Do It Ourselves)
  • L’idée d’un calendrier de la fabrication citoyenne, un projet de Fab Labs Québec en complicité avec Espaces Temps, est très bien accueillie
  • L’appropriation des techniques et technologies permise en Fab Lab est souhaitée dans une médiation artistique
  • La transmission des savoirs-faire : un plus!
  • On voit un certain parallèle avec l’atelier du Cercle des Fermières : y a-t-il des ponts à bâtir?

Diffusion et Fab Labs

  • Possibilité d’établir des liens avec la Fabrique culturelle
  • Faire connaître des projets à l’environnement du Fab Lab
  • Créer des outils de diffusion en collaboration avec les Fab Labs
  • Les collaborations possibles entre les Fab Labs et les bibliothèque

En vrac : les WOW!!

  • On change le paradigme : on n’est pas nés pour consommer
  • On ouvre la boîte et démocratise la production
  • L’avenir des bibliothèques : le savoir partagé
  • Quel bel appel à l’intelligence collective
  • Après votre atelier, je peux maintenant dire que ce qui est rendu POSSIBLE avec les Fab Labs et FABULEUX! Je vois beaucoup d’ESPOIR pour la nature humaine (rien de moins!) parce que vous liez l’utilisateur des TI (d’un très haut niveau) avec valeurs de partage et d’ouverture à l’autre… Quel qu’il soit!

En vrac : les questions qui émergent

Et des réponses, car elles sont toutes pertinentes…

  •  L’open source, c’est quoi?
  • À quel point l’artiste est-il impliqué dans les Fab Labs?
  • Des entreprises peuvent-elles naître dans les Fab Labs?
  • Qui équipe les Fab Labs
  • Peut-on utiliser les Fab Labs à d’autres fins?
  • Combien de Fab Labs y a-t-il au Québec? Où?
  • Quelles sont les différences entre les Fab Labs et les Living Labs?
  • Existe-t-il des Food Labs au Québec
  • Des liens entre Kaput et les Fab Labs?
  • D’où vient le financement?
  • Les intervenants sont-ils tous sur une base volontaire?
  • Tarification : combien ça coûte?
  • Comment aller chercher des connaissances multiples? (ex : applications aux arts vivants)
  • Y a-t-il des prolongements à l’extérieur des Fab Labs?

Pour conclure…

En conclusion, nous avons littéralement été enchantés par l’accueil à cet événement. Les gens rencontrés, élu(e)s municipaux et professionnel(le)s du développement culturel et artistique du Québec et de l’Acadie, ont donné de nombreuses pistes de relations entre la vitalité culturelle et les Fab Labs. Nous tenons à remercier l’organisation pour la qualité de l’événement et sommes bien évidemment disposés à continuer les échanges de même qu’à participer à vos réflexions collectives… et projets!

Mini Maker Faire de Montréal au Centre Greene les 7 et 8 juin 2014

Montreal-MiniMF-Logo-SqFsm_400x400On en parle comme d’une foire à l’artisanat futuriste, d’une ode à la créativité et du plus grand rassemblement montre-et-raconte au monde. Dans les dernières années, depuis le premier “Maker Faire” en Californie il y a six ans, cette foire d’artisans de l’ère digitale est devenue un phénomène d’envergure mondiale. Le “World Maker Faire” de New York attire des foules de près de 100 000 intéressés. Quoique plus modestes, les “Mini” Maker Faire organisés par des communautés locales se sont multipliées au delà des banlieues américaines jusqu’en Europe, en Asie et même au Caire. Pendant la fin de semaine du 7-8 juin, Montréal sera l’hôte du deuxième Mini Maker Faire Montréal.

Commandité par la CRÉ de Montréal, Festival Eurêka, Printemps Numérique, Ministère de l’Économie, de l’Innovation et des Exportations, Spikenzie Labs, Ubisoft et Make Media, cet événement pour toute la famille rassemblera des enthousiastes de diverses technologies, qu’elles soient avant-gardistes ou de base. Des fabricants de robots, des amateurs d’imprimantes 3D, des ingénieurs et des spécialistes de l’aviation vont se joindre à des artisans du bois, des soudeurs et des concepteurs de sténopés pour présenter une exposition extraordinaire qui saura vous inspirer, vous enseigner et vous divertir. Avant tout, un “Maker Faire” est une occasion pour tous de mettre la main à la pâte, de risquer l’échec et vivre ainsi l’expérience de “créer”.

rosette_cog_logo_2014-200

De costumes de lumière à l’impression 3D et les robots de soudure, il y a quelque chose pour toute la famille. Découvrez qui sera à Montréal Mini Maker Faire cet été!

Pour de plus amples informations, veuillez-vous référer au site web www.makerfairemontreal.ca

Nous espérons vous y voir!

Lieu : Centre Green, 1090 Avenue Greene, Westmount, QC H3Z 1Z9
Date : samedi et dimanche, 7 et 8 juin, de 10h-18h
Billets : 6$ sur place

Si vous êtes intéressés à présenter ou couvrir l’événement, les organisateurs et les participants seront disponibles cette semaine pour des entrevues et/ou des séances photo.

contact: media@makerfairemontreal.ca

Le bilan d’Imaginons nos Fab Labs

Bilan1Imaginons nos Fab Labs est une résidence de co-design citoyen, un remarquable processus humain et une exploration rigoureuse qui avait pour intention de stimuler l’émergence des Fab Labs au Québec.

C’est à travers notamment des entrevues, des événements, des prototypes, des rencontres et trois semaines d’activités à Montréal, Laval et Longueuil que tous étaient conviés à répondre à cette question puissante : Pourquoi les Fab Labs peuvent contribuer à la vitalité de nos milieux de vie et quels sont les terreaux fertiles pour les cultiver ensemble?

Les apprentissages de la résidence aidaient à mieux comprendre la valeur des Fab Labs pour la vitalité de nos milieux, ainsi qu’à identifier les structures qui étaient susceptibles de contribuer à leur essor.

Imaginons nos Fab Labs a contribué à connecter, activer, soutenir et révéler une communauté de pionniers riche et dynamique qui est déterminée à faire que la technologie, la créativité et la capacité à innover ensemble soient accessibles au plus grand nombre, pour le bien de nous tous.

Voici le fruit de cette démarche en un bilan rassemblant vidéo, entretiens et apprentissages sur : imaginonsnosfablabs.org/le-bilan-des-residents

Visionnez la vidéo de la soirée de clôture!

Imaginons nos Fab Labs : bilan du projet de codesign citoyen

Imaginons nos Fab labsPrès d’une centaine de personnes étaient réunies hier soir, au Carrefour d’innovation INGO, pour le bilan du projet de résidence Imaginons nos Fab Labs, piloté par Communautique, L’île du savoir de la CRÉ de Montréal et Fab Labs Québec. Ce projet a permis aux trois copromoteurs de tenir une série d’ateliers participatifs et créatifs répondant à la question : comment les Fab Labs peuvent-ils contribuer à la vitalité de nos milieux et quels sont les terreaux fertiles pour les cultiver ensemble?

Mouvement d’envergure né au Massachusetts Institute of Technology (MIT), les Fab Labs offrent la possibilité à tous de fabriquer des objets de tous genres, dans un esprit de partage de la connaissance et un accès à des équipements spécialisés, notamment des imprimantes 3D et des machines-outils. Véritables laboratoires citoyens, ils mettent en relation des gens de tous les horizons pour une communauté d’apprentissage.

« Au-delà des trois semaines de travail collaboratif avec les citoyens montréalais, le projet de résidence Imaginons nos Fab Labs a aussi donné lieu à plusieurs mois de réflexion sur le potentiel des laboratoires de fabrication numérique dans le développement économique et social de notre métropole et leur contribution potentielle au dynamisme de nos milieux de vie », a estimé M. Richard Deschamps, premier vice-président de la CRÉ de Montréal.

En tout, plus de 400 personnes ont participé à ces rencontres tenues dans neuf lieux (bibliothèques, musées, universités, milieux communautaires, parcs nature et locaux commerciaux) qui ont ouvert leurs portes, du 27 mai au 19 juillet derniers, à Laval, à Longueuil et à Montréal, pour accueillir les quatre résidents et les citoyens.

« Cette rencontre était importante pour témoigner de la richesse de la récolte issue de cette démarche autour des Fab Labs, afin de soutenir ensemble le développement de ces tiers lieux vivants qui permettent de repenser l’économie locale, d’innover collectivement, de partager les connaissances et de promouvoir la participation citoyenne au développement de nos communautés », a expliqué Mme Monique Chartrand, de Communautique.

Plusieurs initiatives soutenues dans le cadre du projet de résidence ont également été représentées lors de la soirée, comme celui du Fab Lab mobile de la commission scolaire Marguerite-Bourgeoys, celui du cégep Bois-de-Boulogne, le DèmosLab en Estrie, La Fabrique de Sherbrooke, le Makerspace Helios et la venue d’échoFab, le Fab Lab de Communautique, au Carrefour d’innovation INGO de l’École de technologie supérieure. L’opportunité pour les nouvelles bibliothèques d’accueillir des Fab Labs a également été mise en valeur lors de cette activité-bilan.

« Tout au long de ces ateliers collaboratifs, les participants, incluant des curieux de tous âges, des étudiants ou encore des entrepreneurs et des créatifs, ont pu enrichir la réflexion des résidents quant à la diversité des retombées potentielles en matière d’entrepreneuriat, de vie collective et d’apprentissage », a estimé M. Guillaume Coulombe, de Fab Labs Québec.

Plusieurs suites sont envisagées par les copromoteurs afin de poursuivre ce mouvement d’émergence des Fab Labs à travers la province, notamment un projet de collaboration (wiki) mis en place par Fab Labs Québec pour soutenir et faciliter les différentes initiatives. Par ailleurs, une mobilisation est entamée afin de proposer la candidature du Québec pour la rencontre Internationale, de même que pour développer le Fab Académie Québec.

La résidence a été réalisée grâce à l’appui du Forum jeunesse Longueuil, de Savoir-faire Linux, de l’Institut pour les organisations vivantes et d’Espaces temps. Imaginons nos Fab Labs s’inscrit dans le programme Métropole en résidences qui propose une démarche de codesign citoyen développé par le Mandalab, le laboratoire vivant de Communautique, en partenariat avec percolab et Grisvert. Métropole en résidences bénéficie de la participation financière du Secrétariat à la région métropolitaine, de la CRÉ de Montréal et de la Caisse d’économie solidaire Desjardins, qui contribue à bâtir un Québec plus juste dans la perspective d’un développement durable.

Pour en savoir davantage sur le projet de résidence:  www.imaginonsnosfablabs.org

À PROPOS DE LA CRÉ DE MONTRÉAL
Interlocuteur privilégié du gouvernement provincial en matière de développement régional, la Conférence régionale des élus (CRÉ) de Montréal regroupe les leaders politiques et socioéconomiques de l’île de Montréal. Elle a pour mandat de favoriser le développement de son territoire par une approche concertée.
Suivez-nous sur :
Twitter @CREdeMontreal
Facebook www.facebook.com/credemontreal

À PROPOS DE L’ÎLE DU SAVOIR
L’île du savoir, une initiative de la CRÉ de Montréal, rassemble les institutions, organismes et entreprises œuvrant dans l’apprentissage et la promotion des sciences et technologies (S&T), pour développer l’intérêt et les compétences des jeunes. Elle agit comme catalyseur d’idées nouvelles et comme espace d’action et de collaboration, afin de soutenir, sur l’île de Montréal, l’essor d’une culture de partage et de valorisation des S&T, et d’accroître la capacité d’innovation et d’expérimentation du milieu. Suivez-nous sur : Facebook www.facebook.com/liledusavoir

À PROPOS DE COMMUNAUTIQUE
Communautique est un organisme communautaire dont la mission est de soutenir la participation citoyenne en favorisant la maîtrise de l’information, l’appropriation des technologies de l’information et des communications et la contribution à leur développement. Communautique souhaite bâtir un espace symbolique de créativité métropolitain, un laboratoire citoyen ancré dans des valeurs de participation citoyenne, de culture ouverte et des biens communs : le Mandalab.

À PROPOS DE FAB LABS QUÉBEC
Fab Labs Québec est une communauté motivée par l’émergence de l’interstructure des Fab Labs au Québec. Dans une perspective de citoyenneté planétaire, Fab Labs Québec s’active à mobiliser les personnes, partenaires et communautés susceptibles de profiter du potentiel de la technologie de fabrication, par son appropriation et l’implication dans son développement.

Pour plus d’information, consultez le www.imaginonsnosfablabs.org

Suivez-nous sur :
Twitter @NosFabLabs #nosFabLabs

- 30-

La Fabrique en construction

La Fabrique est un projet de Fab Lab à Sherbrooke. Nous avons comme objectif de rassembler une communauté diversifiée dans le but de d’ouvrir un atelier collectif de 10000pi2 donnant accès à des outils variés, du traditionnel à la fine pointe de la technologie, et des espaces de création individuels. De plus, nous voulons développer les compétences en fabrication et en création de la population estrienne par des formations et par le partage de connaissances.

Après avoir découvert le modèle du Artisan’s Asylum à Boston et avoir expérimenté quelques mois la gestion d’un atelier collectif dans notre garage, nous avions besoin de mieux connaître notre communauté pour orienter la suite du projet.

La Fabrique en construction est une rencontre où nous avions l’occasion de rencontrer les différents acteurs de Sherbrooke pour leur présenter le monde des ateliers collectifs (Fab Labs) et, par le biais de discussions, mieux connaître leur réalité.

L’événement s’est déroulé autour de trois questions:

  1. Quels sont les besoins de la communauté et comment la Fabrique peut y répondre?
  2. Comment la Fabrique peut être complémentaire aux organismes déjà présents?
  3. Quels sont les plus grands défis?

 

Résultats - Fabrique en construction
Cliquer pour agrandir

Voici le résumé des résultats de notre démarche :

 

 

 

 

 

 

 

Cette démarche nous a permis d’atteindre nos objectifs de mieux connaître les besoins de la communauté et voir de quelle manière nous pouvons y répondre. Ces activités ont aussi eu un effet motivateur pour les membres du projets, car ils ont pu voir l’intérêt du projet par la communauté et d’avoir une idée plus claire sur quelle orientation nous pouvons prendre.

Pour consulter la démarche détaillée, vous pouvez consulter ce lien :

Merci à tous ceux qui ont participé à la démarche!

De retour du Fab9

Fab92013En août 2013 se tenait à Yokohama, au Japon, la 9e conférence internationale des Fab Labs (FAB9). Cette rencontre annuelle permet aux makers du monde entier de se réunir pendant une dizaine de jours afin d’échanger sur les projets qui sont mis en place dans leur fab lab respectif et de prendre contact avec tout ces gens impliqués à co-créer de nouveaux modèles de fabrication. C’est un temps d’inspiration et de partage très enrichissant pour la continuité de nos processus de création. Je représentais le DèmosLab et j’étais accompagné de Marc-Olivier Ducharme et Raphaël Demers du Fab Lab de Montréal, l’échofab. À nous trois, nous étions la seule présence canadienne au FAB9.

Ma participation à cette conférence m’a permis de découvrir la dynamique internationale des Fab Labs, de mieux saisir les enjeux actuels de la fabrication numérique, de réseauter, d’apprendre sur les initiatives et sur les projets qui se font dans les Fab Labs du monde entier. J’ai pu constater à quel point les Fab Labs sont différents d’un endroit à un autre et qu’ils réussissent merveilleusement à s’adapter à leur réalité locale. Je savais qu’il y avait beaucoup de Fab Labs à travers la planète, on en compte déjà plus de 200 à travers le monde, mais j’ai vraiment été étonné par la diversité et la créativité de l’ensemble des Fab Labs.

La diversité des Fab Labs dans le monde

Chaque Fab Lab à travers la planète est unique et c’est justement cette diversité qui les rend si innovants. Aux États-Unis, pays où le concept est né, les Fab Labs sont majoritairement situés dans des institutions telles que des écoles, des universités et des musées. On retrouve même le Fab Lab DC, près du fameux Capitol Hill, qui fait la promotion politique des Fab Labs. En Russie, c’est dans les écoles techniques qu’ils sont implantés et Moscou accueille un Fab Labs qui détient plus de 10 millions de dollars d’équipement, il est l’un des plus gros Fab Labs au monde. On voit aussi un intérêt très marqué pour les Fab Labs en Catalogne où la principauté de Catalogne, la ville de Barcelone et l’IAAC (Institute for Advance Architecture) ont comme projet de créer 10 Fab Labs en 10 ans dans la ville de Barcelone. De plus, ils appuient financièrement des projets en Amérique Latine, participant ainsi au déploiement d’un peu plus de 20 projets de Fab Labs, en 2013, sur le continent sud américain. Le Fab Lab Barcelone organisera d’ailleurs la prochaine conférence internationale, le Fab10. Israël aussi m’a beaucoup surpris puisqu’en 2 ans, 4 Fab Labs ont vu le jour et ils projettent d’en ouvrir pas moins d’une vingtaine dans les prochaines années! A peu près tout les Fab Labs mentionnés sont financés soit par des grandes institutions, soit par des fonds public.

Les Pays-Bas ont une toute autre approche et elle est très étonnante de par son efficacité! Les 25 Fab Labs que compte ce pays de 41 530 km carrés (la région administrative du Saguenay-Lac-Saint-Jean compte 106 521 km carrés) comptent généralement sur très peu de financement. Les Fab Labs sont démarrés par des petits groupes d’individus motivés et ils misent sur l’éducation, l’entraide et le partage inter-Fab Labs plutôt que sur un gros financement. Les Fab Labs néerlandais développent des projets très intéressants, comme une prothèse de jambe à 500 $ et ils ont même mis sur pied l’Association Internationale des Fab Labs.

Ailleurs, on retrouve des Fab Labs en Inde, qui installent leur locaux dans des ashrams. En Afrique, les Fab Labs sont souvent le fer de lance technologique du gouvernement de leurs pays. Les Fab Labs asiatiques sont aussi en pleine expansion, on retrouve entre autres le Fab Lab à Taipei, en Taiwan et à Yogyakarta en Indonésie. Les différents Fab Labs des pays arabes s’organisent en Arabie Saoudite, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. J’apporterai une attention particulière sur les six Fab Labs japonais, étant donné le lieu de la conférence.

Le FAB9 au Japon

Pour l’événement du Fab9, les Fab Labs japonais ont mis leurs équipements en commun et les ont déplacés dans un bâtiment qu’ils ont nommé le super Fab Lab. J’ai été impressionné par la diversité, la quantité et la qualité des outils qui étaient mis à notre disposition pour l’événement. On avait accès à un atelier où on pouvait vraiment fabriquer à peu près n’importe quoi! Plusieurs types d’imprimante 3D étaient disponibles, dont une qu’ils avaient construite eux-mêmes et qui imprimait avec du liquide contenu dans deux seringues. Il y avait une découpeuse fraiseuse CNC grand format et une quantité effarante de découpeuses laser. On avait aussi accès à une belle diversité de composants électroniques et à du matériel de moulage. Pour l’occasion, un t-shirt nous a été donné dans le but de le modifier à notre guise à l’aide de plusieurs machines à coudre à commande numérique, des découpeuses à vinyle et des tissus de toutes sortes. C’était vraiment plaisant de voir tous ces outils en compagnie d’autant de passionnés de l’invention et de la fabrication personnelle. Le soir on nous conviait à venir “fabriquer” notre propre nourriture traditionnelle japonaise au Fab Food et à se concocter soi-même sa boisson au Fab Bar. Nous profitions de ce moment de fin de journée pour partager nos réalités et nos impressions sur la conférence.

Lors du FAB9, j’ai eu l’occasion de visiter quelques Fab Labs japonais. J’ai particulièrement aimé le Fab café où on peut prendre un café et manger un sandwich en se découpant une œuvre ou une pièce au laser. On peut aussi boire une bière en s’imprimant quelque choses en 3D ou modifier son chandail avec l’aide d’une découpeuse à vinyle. Le Fab Lab que j’ai le plus apprécié est le Fab Lab Kamakura qui est situé dans une petit ville qui marie modernité et tradition. Cette ville magnifique contient un très grand nombre de temples Shinto-Bouddhiste et de maisons traditionnelles japonaises. Le Fab Lab Kamakura est situé dans une ancienne brasserie de saké qui date d’un peu plus de 100 ans! Ce qui le démarque des autres Fab Labs est la manière dont ils sont parvenus à marier la maitrise des arts traditionnels japonais et les nouvelles technologies. On retrouve un maître du cuir fabriquant des sandales et des artisans du bois qui conçoivent des chefs-d’œuvre à la découpeuse laser! Ça démontre très bien toute l’importance de revaloriser les techniques ancestrales qui ont évolué au fil des siècles.

Et au Québec?!

Au Québec, on compte deux Fab Labs qui offrent la journée d’ouverture à tous et à toutes gratuitement, l’échoFab qui existe depuis déjà deux ans et le DèmosLab qui est ouvert depuis avril 2013. On compte aussi plusieurs groupes qui s’organisent partout à travers le Québec pour mettre sur pied des Fab Labs régionaux. À Gatineau avec la coopérative de solidarité Créagora, au Témiscouata dans une auberge de jeunesse et à Sherbrooke la Fabrique est en train de se structurer. Nous savons aussi qu’il y a des gens motivés à partir un Fab Lab à Trois-Rivières. De plus, ces initiatives ont l’appui de Fab Labs Québec, qui est une communauté motivée par l’émergence de l’interstructure des Fab Labs au Québec.

Je crois que l’avenir des Fab Labs au Québec est très radieux. Les Fab Labs ont su susciter beaucoup d’intérêt et d’appuis, tant au niveau local, régional que mondial. C’est motivant pour le réseau des Fab Labs de recevoir des appuis forts et de se rendre compte qu’on peut se soutenir mutuellement.

Mes impressions sur le Japon

J’ai été agréablement surpris par la politesse et la gentillesse des Japonais. Je reviens de ce séjour avec plein de petits cadeaux et de beaux souvenirs, en plus des connaissances que j’ai acquises et des liens que j’ai créé avec les Fab Labs du monde entier, notamment avec le FacLab de Cergy-Pontoise en France. Un inventeur japonais nous a fait la démonstration d’une machine qui lit les lignes de vie d’un arbre comme un vinyle. Le concept m’a bien plu et j’en ai ramené une à assembler, nous pourrons bientôt écouter ce que les arbres du Québec ont à raconter! J’ai vraiment aimé le respect que la société japonaise voue à la nature. On se retrouve dans un pays avec une des plus hautes densité de population et pourtant il y a des arbres et des forêts partout, c’est vraiment magnifique.

La conférence internationale des Fab Labs est définitivement un lieu où se joue l’avenir technologique du monde entier. Vous pourrez très certainement m’entendre parler de mon expérience lors du Fab10 qui se tiendra à Barcelone du 2 au 8 juillet 2014!

Merci à LOJIQ de m’avoir permis de participer au Fab9.

Anthony Lapointe, 14 septembre 2013

Fab Labs en santé au Québec? Première rencontre

En juillet dernier, dans le cadre d’Imaginons nos Fab Labs (dans la région Laval, Montréal et Longueuil), j’ai participé à une table d’échange au sujet des potentielles retombées des Fab Labs dans le domaine de la Santé. Étant personnellement mobilisé par ces potentiels, je présente ici ma récolte des retombées, relevées par des participants issus autant du monde de la Santé que de celui des Fab Labs.

Pour le patient, un Fab Lab…

  • est un lieu d’échange entre les patients et le personnel soignant autre que la salle d’examen;
  • brise l’isolement et tisse le lien social du patient;
  • facilite le partenariat entre les professionnels et les patients (patients-partenaires);
  • devient un atelier équipé de machines et d’outils aidant la réadaptation auxquels les patients peuvent s’impliquer, pour eux-même et aussi pour les autres;
  • est un lieu d’inspiration et d’échange d’idées;
  • peut diminuer les coûts des technologies par la création et l’utilisation de technologies libres et partagées.

Pour les professionnels de la Santé, un Fab Lab…

  • est un lieu de convergence et d’échange hospitalier entre praticiens;
  • est un lieu d’incarnation de la créativité au travail;
  • est un atelier pour le développement collaboratif d’interfaces tactiles pour le soin;
  • est un espace de résolution de problème et de collaboration interprofessionnelle
  • permet l’intervention préventive, parce que l’espace est communautaire

Une histoire vécue

L’histoire de Nico, amputé de la main qui s’est présenté dans un Fab Lab français pour suggérer aux participants de collaborer avec lui à développer une prothèse de main multi-articulée, nous a été présenté par.

Vous pouvez découvrir cette histoire fascinante ici :

Pour votre curiosité

9e Conférence internationale des Fab Labs au Japon – FAB 9

Fab92013 FAB9_2-300x200

La 9e Conférence internationale annuelle des Fab Labs qui aura lieu cette année du 21 au 27 août 2013 dans la ville de Yokohama au Japon rassemble les acteurs du monde des Fab Labs pour une série de présentations et d’ateliers pratiques.

Cette année, une délégation du Québec composée de Marc-Olivier Ducharme et Raphaël Demers d’échoFab ainsi que Anthony Lapointe du DèmosFab sont parmi les centaines de participants qui assistent aux conférences et discutent de l’avenir des Fab Labs à travers le monde. Suivez leurs aventures sur le blogue d’échoFab!

À souligner, la ville de Barcelone sera l’hôte de la 10e édition de la conférence l’an prochain. Pour plus d’information sur la conférence, consultez le site web: http://www.fab9jp.com/

Une vidéo d’introduction à l’univers des Fab Labs réalisé par l’équipe de Fab Lab Japan :

Invitation à cultiver NosFabLabs – 3e semaine de résidence

Cultiver nos Fab Labs

3e semaine de résidence

Cultiver nos Fab Labs

Expérimentez un espace de création ouvert à tous!

Du 15 au 19 juillet 2013, la semaine Cultiver nos Fab Labs vous offre une occasion unique de fabriquer, de partager et de cocréer! Pendant cinq jours, un espace propice à la créativité et à la collaboration vous est offert pour accueillir vos idées et activités. Profitez des machines-outils mises à votre disposition (Raspberry Pi, imprimante 3D, perceuse, poste de soudure, etc.) et des rencontres improbables qui seront au rendez-vous.

: 5842 rue St-Hubert, Montréal (métro Rosemont)
Quand :  Du lundi 15 juillet au vendredi 19 juillet 2013
Heure : 12h à 19h

Fabriquer

Venez fabriquer ou offrir votre propre atelier de fabrication! Du design 3D au tricot, en passant par l’électronique et la germination maison, tout est sujet à exploration!
Pour vous mettre l’eau à la bouche, voici les ateliers déjà confirmés :

  • Atelier sur le thé fermenté kombucha
  • Atelier de réseautique MESH
  • Atelier sur la torréfaction de café DIY
  • Atelier sur la coupe et le perçage du verre
  • Initiation à l’utilisation du microcontrôleur Arduino
  • Fabrication d’oreilles de lapin pour télévision numérique

Découvrir

Des Fab Labs d’ici et d’ailleurs seront en ligne pour échanger avec nous au sujet des Fab Labs dans des milieux spécialisés : bibliothèques, éducation, santé, musée, culture. Venez leur poser des questions et soyez inspirés par leurs histoires.

Cocréer

Donnez un coup de main aux nombreux projets de Fab Labs qui émergent au Québec, comme celui du DèmosLab au Saguenay, ouvert tout récemment. Porteurs de projet, saisissez cette opportunité en nous contactant!

Outiller

Participez aux ateliers suivants pour vous outiller dans la mise en oeuvre d’un Fab Lab:

  • « En quoi les Fab Labs renouvellent l’écosystème économique? », animé parIanik Marcil, économiste indépendant, organisé par les copromoteurs de la résidence.
  • « Structurer la connaissance », animé par Espaces Temps.
  • « Les Fab Labs et l’intelligence collective au service du développement durable », animé par l’Institut pour les organisations vivantes.

Travailler

Venez travailler dans l’ambiance Fab Lab (apportez vos propre outils, ordinateur ou autres). Nous sommes un coworking aussi!

Il est toujours possible d’ajouter de nouveaux ateliers, contactez-nousinfo@imaginonsnosfablabs.org

Consultez l’horaire des activités régulièrement: imaginonsnosfablabs.org/horaire

Événement sur Facebook

Vidéo : Synthèse de la 2e semaine

http://youtu.be/SsOVPbjEgIU

Imaginons nos Fab Labs – Début de la 2e semaine de résidence

Communiqué de presse

Montréal, le 20 juin 2013 – C’est sous le thème « Fabriquer nos Fab Labs ! » que l’équipe de la résidence Imaginons nos Fab Labs ira à la rencontre des citoyens de Montréal, Laval et Longueuil du 25 au 28 juin. Dans le cadre de cet événement, tous et toutes sont invités à fabriquer et à expérimenter ces espaces révolutionnaires de création et de collaboration que sont les Fab Labs.

Pilotée par Communautique, L’île du savoir de la Conférence régionale des élus (CRÉ) de Montréal et Fab Labs Québec, Imaginons nos Fab Labs est une résidence se déclinant en trois semaines. La première semaine, qui s’est déroulée du 27 au 29 mai, a permis aux résidents en collaboration avec le public d’explorer et de rêver leurs Fab Labs.

Pour cette deuxième semaine, une caravane s’arrêtera respectivement à Montréal, Laval et Longueuil où les citoyens seront appelés à créer des objets avec des matériaux récupérés et des outils utilisés dans les Fab Labs. Ces objets seront présentés publiquement lors d’un événement de clôture qui se déroulera le 28 juin. Au cœur du processus, des discussions permettront aussi de réfléchir collectivement à l’impact socioéconomique des Fab Labs dans nos communautés et comment ils pourraient contribuer à redéfinir la créativité, l’employabilité, l’éducation et la citoyenneté.

Les curieux de tous âges, les retraités, les étudiants, les acteurs du développement économique et communautaire, les entrepreneurs et les créatifs en tout genre sont invités à découvrir les Fab Labs, à échanger sur leur contribution potentielle au dynamisme de nos milieux vie et à envisager collectivement leur implantation dans la région métropolitaine.

Qu’est-ce qu’un Fab Lab?

Mouvement d’envergure né au Massachusetts Institute of Technology (MIT), les Fab Labs sont des ateliers de fabrication numérique, regroupés en réseau mondial qui offrent la possibilité à tous de fabriquer des objets de tous genres, dans un esprit de partage de la connaissance et un accès à des équipements spécialisés, notamment des imprimantes 3D. Véritables laboratoires citoyens, ils mettent en relation des gens de tous les horizons et créent de larges communautés d’apprentissage. En 2012, le Québec a vu naître son premier Fab Lab à Montréal, l’atelier échoFab. Deux autres ateliers sont actuellement en prédémarrage dans la province.

Les détails de la programmation sont disponibles en ligne sur le site www.imaginonsnosfablabs.org.

Suivez le déroulement de la résidence sur Twitter : @NosFabLabs#nosFabLabs

À propos des promoteurs

Communautique est un organisme communautaire dont la mission est de soutenir la participation citoyenne en favorisant la maîtrise de l’information, l’appropriation des technologies de l’information et des communications et la contribution à leur développement. Communautique souhaite bâtir un espace symbolique de créativité métropolitain, un laboratoire citoyen ancré dans des valeurs de participation citoyenne, de culture ouverte et des biens communs : leMandalab.

L’île du savoir, une initiative de la CRÉ de Montréal, rassemble les institutions, organismes et entreprises œuvrant dans l’apprentissage et la promotion des sciences et technologies (S&T), pour développer l’intérêt et les compétences des jeunes. Elle agit comme catalyseur d’idées nouvelles et comme espace d’action et de collaboration, afin de soutenir, sur l’île de Montréal, l’essor d’une culture de partage et de valorisation des S&T, et d’accroître la capacité d’innovation et d’expérimentation du milieu. Interlocuteur privilégié du gouvernement en matière de développement régional, la CRÉ regroupe les leaders politiques et socioéconomiques de l’île de Montréal et son mandat est de favoriser le développement de son territoire par une approche concertée.

Fab Labs Québec est une communauté motivée par l’émergence de l’interstructure des Fab Labs au Québec. Dans une perspective de citoyenneté planétaire, Fab Labs Québec s’active à mobiliser les personnes, partenaires et communautés susceptibles de profiter du potentiel de la technologie de fabrication, par son appropriation et l’implication dans son développement.

À propos des partenaires

Imaginons nos Fab Labs est réalisée grâce à l’appui du Forum jeunesse Longueuil, de Savoir-faire Linux et de l’Institut pour les organisations vivantes. Imaginons nos Fab Labs s’inscrit dans le programme Métropole en résidences qui propose une démarche de codesign citoyen développé par le Mandalab, le laboratoire vivant de Communautique, en partenariat avec percolab et Grisvert.

Métropole en résidences bénéficie de la participation financière duSecrétariat à la région métropolitaine, de la CRÉ de Montréal et de laCaisse d’économie solidaire Desjardins, qui contribue à bâtir un Québec plus juste dans la perspective d’un développement durable.

- 30 -

Source :

Communautique

Relations médias :

Stéphanie Perron, Communautique

Agente de communication, Tél: 514 948-6644, poste 234 -stephanie.perron@communautique.qc.ca

Invitation semaine 2: Imaginons nos Fab Labs

Interstructure des Fab Labs Québécois