Tous les articles par Sophie Tremblay

Outaouais : atelier sur les fablabs, la fabrication numérique et autres activités interactives en bibliothèque

Salon du livre de l'Outaouais 2015139Photo : Phonesavanh Thongsouksanoumane

Dans le cadre de la Journée des bibliothèques du Réseau BIBLIO de l’Outaouais ayant eu lieu durant le Salon du livre de l’Outaouais 2015 à la Maison du citoyen de la Ville de Gatineau
Nombre de personnes présentes : 70
Nombre de bibliothèques présentes : 24, dont 22 en contexte rural
Article rédigé par Guillaume Coulombe et Sophie Tremblay

CONTEXTE
L’accès aux ordinateurs et à Internet fait désormais partie de l’offre de services que la plupart des communautés attendent de leur bibliothèque. Certaines bibliothèques prêtent déjà des tablettes et des ordinateurs en plus des livres, des CDs et des vidéos. D’autres, surtout dans les collèges et universités, aménagent des espaces de collaboration, de co-création et de fabrication numérique dans un contexte de sociabilité. Ainsi l’introduction de nouveaux services et outils, et des aménagements qui favorisent la collaboration, transforment l’offre des bibliothèques et leur importance comme infrastructure de développement de la connaissance, des intérêts, des passions et de l’entrepreneuriat local.

C’est dans ce contexte que le Réseau BIBLIO de l’Outaouais a mandaté AgoraLab pour organiser un atelier de trois heures afin de présenter les tendances et les concepts, expérimenter des activités de fabrication qui pourraient se faire en bibliothèque et discuter d’implantations possibles en Outaouais.

La facilitation et le design de cet atelier a été réalisé par :

  • Phonesavahn Thongsousanoumane, Designer-Maker chez AgoraLab
  • Sophie Tremblay, Designer sociale chez AgoraLab
  • Guillaume Coulombre, cofondateur de FabLabs Québec
  • Marc-Olivier Ducharme, FabLabs Québec
  • Marie Martel, conseillère – bibliothèques, Service de la culture, Ville de Montréal
  • Alison Evans Adnani, fondatrice, Maker Junior

Salon du livre de l'Outaouais 2015247De gauche à droite : Guillaume, Sophie, Alison, Phonesavanh, Marie, Marc-Olivier

DÉROULEMENT EN 3 TEMPS
1 – Imaginer la bibliothèque du 21e siècle
Salon du livre-MM

 

 

 

Salon du livre de l'Outaouais 20151112 – Découvrir quelques utilisations types et les essayer

 

 

Salon du livre de l'Outaouais 2015123

3 – Discuter et réfléchir collectivement sur les possibilités d’implantation dans les bibliothèques de l’Outaouais

 

 

Salon du livre

Guidés et relié par une charte d’utilisation et de principes, le nombre de FabLabs dans le monde est passé de 100 à 400 dans les trois dernières années. Dans une formule « café du monde », voici comment les 70 employés, bénévoles et cadres municipaux ce sont exprimés lors de la réflexion collective portant sur l’implantation possible de ce type de d’espaces dans leur milieu.

Pourquoi décider d’implanter un FabLab dans une bibliothèque?

  • Car les FabLabs font écho à la mission de la bibliothèque dans la mesure où on parle de : l’accès libre, ouvert à tous, apprentissage, capitalisation et partage des connaissances, échange.
  • Pour attirer du monde
  • Diversifier l’offre de services (2x)
  • Faire parti d’un réseau établi
  • Ouvrir les frontières
  • Jumeler les idées de centre communautaire et de bibliothèque
  • Intérêts variés : intéressera tous les types de gens
  • Création
  • Intérêts des jeunes
  • Socialisation (2x)
  • Interaction entre les générations (2x)
  • Partager son savoir
  • Intéressant pour attirer des nouvelles clientèles
  • FabLabs très intéressant dans certaines régions pour l’éducation techno
  • Ne prends pas nécessairement beaucoup d’espace
  • Rassemblement multi-générationnel convivial (2x)
  • Échange des connaissances
  • Brise l’isolement (retraités, décrocheurs, jeunes, maladies et dégénérescence) (2x)
  • Diffusion d’oeuvres artistiques
  • Apprentissage de techniques artistiques
  • Partage des connaissances
  • Formations plus manuelles : menuiserie, mécanique, couture, cuisine, tricot
  • Créer de nouveaux projets en lien avec des missions de soutien à l’emploi et culturelles
  • Innovateur
  • Concours pour la décoration
  • Recyclage, réutilisation (2x)
  • Développement écoresponsable
  • Accès libre et ouvert; échange
  • Modèle pour partenariats entre les biblios
  • Centres polyvalents
  • Promouvoir le savoir intergénérationnel

Quels seraient les principaux obstacles à l’implantation de FabLab dans vos milieux?

  • Bruit
  • Résistance au changement, peur de la nouveauté (décideurs et employés) (3x)
  • Ça coûte cher (animation, installation, entretien)
  • Pas les ressources (gens, argent, matériel) (7x)
  • Manque d’expertise (2x)
  • Danger (sécurité) et risques de poursuites
  • Pas l’espace (6x)
  • Le financement
  • Les priorités de la population
  • Coûts d’assurances
  • Manque de temps et besoin de bénévoles
  • Régions éloignées : matières premières non disponible
  • Internet haut débit non disponible
  • Accessibilité : des gens habitent loin du point de rassemblement
  • Possible désintéressement à moyen terme
  • S’intègre selon les besoins
  • Difficulté de diffusion, publicité
  • Structures organisationnelles rigides
  • Difficultés au niveau du transport
  • Manque d’ouverture d’esprit (citoyens ou conseillers municipaux)
  • Responsabilité des participants
  • Manque d’intérêt de la part des conseillers / gestionnaires municipaux (2x)
  • Éloignement rural (2x)
  • Manque de clientèle
  • Efforts de communication

Comment serait-il envisageable de contrer ces obstacles?

  • Résistance au changement : ateliers pilotes participatifs; FabLabs mobile; prouver l’intérêt; expliquer et démontrer
  • Manque de ressources : on fait des chois; on peut le faire en projet pilote pour délaisser d’autres projets et lui faire de la place
  • Sécurité : décharge
  • Manque d’espace : agrandir ou changer de local
  • $ : des levées de fonds pourraient permettre d’amasser un certain pourcentage du montant nécessaire
  • Ressources humaines : inviter au bénévolat
  • Transport des participants : covoiturage
  • Comment rejoindre le monde : Sac d’école, présentation en classe, cartons d’information, liens publics – resto, salle communautaire, magasin général…
  • Temps : bénévoles spécialisées
  • Locaux : partage d’infrastructures (ex : local de l’Âge d’Or et bibliothèque)
  • Organiser des rencontres pour partager les projets
  • Présenter les aspects positifs, évaluer ce que l’âge d’or peut apporter aux plus jeunes
  • Manque d’ouverture d’esprit : trouver des gens dans les localités qui partagent des idées de projets
  • FabLab mobile : échange et partenariats entre les municipalités
  • Sensibiliser les gens aux projets pour améliorer participation (formations, médias locaux)
  • Partenariats avec les entreprises du coin
  • Visibilité dans les sites web municipaux
  • Projets rassembleurs
  • Activités avec plusieurs partenaires
  • Participer au processus politique pour obtenir les appuis
  • Envisager des partenariats avec Emploi-Québec pour créer de nouveaux emplois.
  • Présenter le projet de FabLab au Conseil municipal pour favoriser l’ouverture à la nouveauté
  • Trouver les ressources par la mobilisation d’organisations invitées à devenir partenaires
  • Consultations publiques
  • Créer des labs à petite échelle, avec les moyens accessibles


RETOUR SUR L’ATELIER
Commentaires des participants 

  • Nous essaierons de développer notre biblio en fonction des ateliers que nous avons eu.
  • J’ai bien aimé, je vais sûrement faire des activités du genre à ma garderie.
  • J’ai beaucoup aimé la conférence de Marie Martel. Dommage que nous n’avons pas eu le temps de lui poser des questions qui auraient été plus pertinent que les activités de FabLab.
  • Je vais développer certaines activités qui sont absentes de notre biblio.
  • Bien structuré, compréhensible, amusant.
  • Faire des ateliers qui va porter à sociabiliser et accueillir des gens de jeunes à plus vieux.
  • Wow! Ça m’a vraiment rejoint et je vais m’en servir c’est certain
  • À refaire, très apprécié.
  • Je pars l’esprit plus ouvert et à l’écoute de ces possibilités avant-gardistes.
  • Merci d’avoir enrichi nos connaissances, permis de rencontrer de merveilleuses personnes très intelligentes et passionnées.