Archives du mot-clé apprentissages

Compétences au Fab Lab (Fab Lab Squared 3 de 3)

Que ce soit en l’abordant en tant qu’utilisateur des lieux – bricoleur, artiste, enseignant (…), porteur de projet, animateur, bénévole ou même gestionnaire, le Fab Lab est un lieu où son mobilisées et développées divers bagages. Puis comme les gens y concrétisent eux-même leurs idées avec des outils qui leur sont probablement nouveaux et ce dans un contexte d’échange et d’ouverture (open source, open hardware…) encore en émergence, les échange de toutes sortes autour de ces idées et projets risquent même d’entrainer le développement compétences!

Ayant passé la semaine à Fab Lab Squared, j’ai vite remarqué que cette expérience m’offrait la possibilité de m’enrichir par des apprentissages de tous genres : utilisation et formation à l’utilisation des machines, réalisation et accompagnement dans réalisation de projets de bricolage, accueil et sensibilisation du public au fonctionnement des Fab Labs… Maintenant, afin d’approfondir ce lien entre Fab Lab et apprentissages, cet article traite d’une question essentielle dans tout développement de programme scolaire au Québec (et j’imagine ailleurs) : la notion de compétence. Sans viser créer un référentiel exhaustif des compétences Fab Lab, j’en aborde quelques unes qui, de mon expérience personnelle, peuvent être développées et mobilisées en tant qu’utilisateur de l’espace, ainsi d’autres qui peuvent l’être en tant que membre de son équipe d’animation et de gestion.

Compétences utilisateur Fab Lab

Bidouiller implique la mise en oeuvre de différentes habiletés, mobilisant connaissances, savoir-faire, techniques… Créer un objet ou une machine, inventer une solution à un problème personnel ou collectif aussi! Quelques réflexions-expériences sur le développement de compétences en Fab Lab :

  • NOTRE SÉCURITÉ AVANT TOUT : je suis désolé de ne pas avoir réagi en voyant une étudiante utiliser un outil rotatif (genre dremmel) dans la préparation de son kiosque d’exposition, sans lunettes de protection et de l’avoir laissé travailler comme si de rien n’était, me disant que ce n’était pas mon affaire… Quelques minutes plus tard, elle s’envoyait un éclat de plastique dans l’œil! À tous les utilisateurs de Fab Lab : des attitude et comportements appropriés et sérieux par rapport à sa propre sécurité et à celle des autres sont essentiels! Il faut donc savoir prévenir, agir et réagir au bon moment. Bien que l’ensemble des équipements qu’on trouve généralement dans un Fab Lab soit relativement peu dangereux, la plupart des accidents qui arrivent dans un atelier surviennent en un instant, sont douloureux, et parfois peuvent être irréversible. Heureusement, cette fois-ci, la blessure était bénigne et ma collègue n’a eu mal que pendant quelques minutes…

    photo : Michel Sasson
  • Conduire des machines : l’impression 3d à l’aide d’imprimantes « maison » est un art technique : le plastique chauffe, crée parfois des dépôts (invisibles) dans la buse d’extrusion et après quelques heures d’utilisation de la machine : problème, le débit est irrégulier la production est difficile… Je découvre qu’on peut ajuster la vitesse d’extrusion, changer la température de chauffage, on joue avec tout ça, ça marche un petit bout de temps peu et ça finit par boucher. Manifestement, il est très pratique de discuter avec d’autres utilisateurs du même type d’équipements et divers site web pour apprendre comment démonter ladite buse et lui faire un bon nettoyage! À chaque machine son fonctionnement propre, toutefois plus on en apprend, mieux on comprend et contrôle chacune d’elles.
  • Réaliser un plan fonctionnel : qui veut produire un objet à l’aide de machines à commandes numériques a besoin… d’un dessin numérique! Alors, pour les uns, connaître l’existence de dessins des projets disponibles sur Thingiverse et Instructables pour les utiliser tel quel ou après modifications (en respectant les droits de partage, bien sûr!) est une piste d’accès au « faire soi-même ». Pour les autres, c’est très possible d’apprendre à dessiner une image vectorielle et d’utiliser le logiciel libre et gratuit inkscape. Le dessin 2d que j’ai commencé à apprendre, c’est vraiment pratique pour procéder à une découpe laser, car il suffit d’imprimer le dessin sur l’ordinateur qui pilote la machine pour obtenir une découpe au laser de bois, carton, ou autres d’un précision et netteté incroyable.
  • Partager et trouver de l’information en lien avec ses projets : utiliser des sites web et contacter des gens pour échanger afin de parvenir à ses fins lorsqu’on cherche comment tracer tel type de ligne ou ajuster une machine, les compétences liées à l’échange d’information sont très mobilisées en atelier. Sans compter la compréhension, le respect et bien sûr, l’utilisation des licences de partage des droits d’auteurs « creative commons ». Mes deux réalisations sont partagées ici (sur Thingiverse) : support-dérouleur à fil (lien ici bientôt) et support mural à guitare.
  • Autre (s) : bon, je n’ai pas encore fait l’essai de blender (dessin vectoriel 3d gratuit), toutefois c’est un logiciel reconnu qui pourra aider à produire un dessin d’un objet qu’on voudrait imprimer en 3d. Et sans compter la création de circuits électroniques « arduino » et tant d’autres, je sais que j’en ai encore beaucoup à apprendre en Fab Lab…

Compétences équipe Fab Lab

Gestionnaires de projets, animateurs de vie communautaire, techniciens de toutes technologies et programmeurs de tous langages sont des gens qui trouvent à exercer leur métier-passion en Fab Lab… Voici mon point de vue « fab manager » :

  • Gérer préventivement la santé et la sécurité : comme mentionné précédemment, la prévention en santé et sécurité est essentielle. Que ce soit à cause de simples coupures banales, de brûlures diverses ou voir de réactions allergiques aux produits que peuvent utiliser certaines machines, l’équipe d’un Fab Lab doit penser que la plupart des incidents peut et doit être évitée. Les équipement personnels de protection tel les lunettes, les gardes sur certaines machines, doivent être utilisés de façon appropriée; à chaque travail (habituellement), son bon outil… Telles réflexions doivent être à l’esprit et lorsque jugé important, ces mesures doivent être clairement explicitées sur les lieux de travail.
  • Organiser un système de maintenance préventive : qui dit machine, dit bris à l’usure! Quand on change l’huile de notre voiture, c’est en plein parce qu’on fait de la maintenance préventive : l’huile à changer coûte moins cher qu’un moteur neuf… En Fab Lab, le manuel d’instruction de préservation de l’équipement est en général moins clair. Que ce soit pour les équipement fabriqués soi-même ou pour les machines achetées, il est donc primordial de déterminer quelles sont les pièces les plus susceptibles de bris ou de panne si elles manquent d’entretien et de prévoir comment et à quel moment opérer ces entretiens. Parfois, des systèmes simples peuvent maximiser le temps d’opération des machines aussi. Par exemple, bien que très enrichissant pour moi d’apprendre à démonter et nettoyer une buse d’extrusion, comme la pièce se nettoie mieux par un bain d’acétone (de 24h) que par frottement (parce que pressé par le temps disponible) tel que je l’ai accompli la tâche, un moment périodique à l’agenda est à prévoir pour cette opération. Aussi, comme la buse est indispensable et relativement peu dispendieuse, une 2e buse, prête à l’utilisation, peut être très pratique pour effectuer un changement rapide lorsque nécessaire et permettre à la machine de produire plus de pièces pendant un moment critique, tel un cahier de commande chargé ou lors d’une exposition au public…
  • Documenter les expériences et les faits : ici j’utilise le blogue comme documentation de style expérientielle, toutefois, il sera important en Fab Lab de prendre des notes, cumuler des informations afin de démontrer ce qui s’y réalise. Nombre de fréquentations, matières utilisées et en quelle quantité, objets produits… Prendre des photos, vidéo et notes et les rendre accessibles facilitera la gestion, le financement des équipements (…) et pourra contribuer au développement des autres Fab Labs.

Et tout ça… En équipe!

Enfin, que ce soit en tant qu’utilisateur ou manager, tout le monde y gagnera à travailler en équipe. Étant donné l’esprit de partage qui habite le lieu, tous doivent comprendre leur rôle et celui des autres afin de contribuer au succès du projet. Les compétences énumérées ici ne sont bien sûr que quelques exemples de la collection de ressources qu’elles constituent, ainsi que du défi de mobilisation que le Fab Lab représente! L’esprit d’équipe et d’appartenance devra donc se manifester dans certaines formes de responsabilité, notamment à la sécurité et à l’usage optimal des ressources disponibles, afin de permettre à toutes les énergies créatives de bien s’amuser en Fab Lab pour longtemps!