Archives du mot-clé échoFab

De retour du Fab9

Fab92013En août 2013 se tenait à Yokohama, au Japon, la 9e conférence internationale des Fab Labs (FAB9). Cette rencontre annuelle permet aux makers du monde entier de se réunir pendant une dizaine de jours afin d’échanger sur les projets qui sont mis en place dans leur fab lab respectif et de prendre contact avec tout ces gens impliqués à co-créer de nouveaux modèles de fabrication. C’est un temps d’inspiration et de partage très enrichissant pour la continuité de nos processus de création. Je représentais le DèmosLab et j’étais accompagné de Marc-Olivier Ducharme et Raphaël Demers du Fab Lab de Montréal, l’échofab. À nous trois, nous étions la seule présence canadienne au FAB9.

Ma participation à cette conférence m’a permis de découvrir la dynamique internationale des Fab Labs, de mieux saisir les enjeux actuels de la fabrication numérique, de réseauter, d’apprendre sur les initiatives et sur les projets qui se font dans les Fab Labs du monde entier. J’ai pu constater à quel point les Fab Labs sont différents d’un endroit à un autre et qu’ils réussissent merveilleusement à s’adapter à leur réalité locale. Je savais qu’il y avait beaucoup de Fab Labs à travers la planète, on en compte déjà plus de 200 à travers le monde, mais j’ai vraiment été étonné par la diversité et la créativité de l’ensemble des Fab Labs.

La diversité des Fab Labs dans le monde

Chaque Fab Lab à travers la planète est unique et c’est justement cette diversité qui les rend si innovants. Aux États-Unis, pays où le concept est né, les Fab Labs sont majoritairement situés dans des institutions telles que des écoles, des universités et des musées. On retrouve même le Fab Lab DC, près du fameux Capitol Hill, qui fait la promotion politique des Fab Labs. En Russie, c’est dans les écoles techniques qu’ils sont implantés et Moscou accueille un Fab Labs qui détient plus de 10 millions de dollars d’équipement, il est l’un des plus gros Fab Labs au monde. On voit aussi un intérêt très marqué pour les Fab Labs en Catalogne où la principauté de Catalogne, la ville de Barcelone et l’IAAC (Institute for Advance Architecture) ont comme projet de créer 10 Fab Labs en 10 ans dans la ville de Barcelone. De plus, ils appuient financièrement des projets en Amérique Latine, participant ainsi au déploiement d’un peu plus de 20 projets de Fab Labs, en 2013, sur le continent sud américain. Le Fab Lab Barcelone organisera d’ailleurs la prochaine conférence internationale, le Fab10. Israël aussi m’a beaucoup surpris puisqu’en 2 ans, 4 Fab Labs ont vu le jour et ils projettent d’en ouvrir pas moins d’une vingtaine dans les prochaines années! A peu près tout les Fab Labs mentionnés sont financés soit par des grandes institutions, soit par des fonds public.

Les Pays-Bas ont une toute autre approche et elle est très étonnante de par son efficacité! Les 25 Fab Labs que compte ce pays de 41 530 km carrés (la région administrative du Saguenay-Lac-Saint-Jean compte 106 521 km carrés) comptent généralement sur très peu de financement. Les Fab Labs sont démarrés par des petits groupes d’individus motivés et ils misent sur l’éducation, l’entraide et le partage inter-Fab Labs plutôt que sur un gros financement. Les Fab Labs néerlandais développent des projets très intéressants, comme une prothèse de jambe à 500 $ et ils ont même mis sur pied l’Association Internationale des Fab Labs.

Ailleurs, on retrouve des Fab Labs en Inde, qui installent leur locaux dans des ashrams. En Afrique, les Fab Labs sont souvent le fer de lance technologique du gouvernement de leurs pays. Les Fab Labs asiatiques sont aussi en pleine expansion, on retrouve entre autres le Fab Lab à Taipei, en Taiwan et à Yogyakarta en Indonésie. Les différents Fab Labs des pays arabes s’organisent en Arabie Saoudite, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. J’apporterai une attention particulière sur les six Fab Labs japonais, étant donné le lieu de la conférence.

Le FAB9 au Japon

Pour l’événement du Fab9, les Fab Labs japonais ont mis leurs équipements en commun et les ont déplacés dans un bâtiment qu’ils ont nommé le super Fab Lab. J’ai été impressionné par la diversité, la quantité et la qualité des outils qui étaient mis à notre disposition pour l’événement. On avait accès à un atelier où on pouvait vraiment fabriquer à peu près n’importe quoi! Plusieurs types d’imprimante 3D étaient disponibles, dont une qu’ils avaient construite eux-mêmes et qui imprimait avec du liquide contenu dans deux seringues. Il y avait une découpeuse fraiseuse CNC grand format et une quantité effarante de découpeuses laser. On avait aussi accès à une belle diversité de composants électroniques et à du matériel de moulage. Pour l’occasion, un t-shirt nous a été donné dans le but de le modifier à notre guise à l’aide de plusieurs machines à coudre à commande numérique, des découpeuses à vinyle et des tissus de toutes sortes. C’était vraiment plaisant de voir tous ces outils en compagnie d’autant de passionnés de l’invention et de la fabrication personnelle. Le soir on nous conviait à venir “fabriquer” notre propre nourriture traditionnelle japonaise au Fab Food et à se concocter soi-même sa boisson au Fab Bar. Nous profitions de ce moment de fin de journée pour partager nos réalités et nos impressions sur la conférence.

Lors du FAB9, j’ai eu l’occasion de visiter quelques Fab Labs japonais. J’ai particulièrement aimé le Fab café où on peut prendre un café et manger un sandwich en se découpant une œuvre ou une pièce au laser. On peut aussi boire une bière en s’imprimant quelque choses en 3D ou modifier son chandail avec l’aide d’une découpeuse à vinyle. Le Fab Lab que j’ai le plus apprécié est le Fab Lab Kamakura qui est situé dans une petit ville qui marie modernité et tradition. Cette ville magnifique contient un très grand nombre de temples Shinto-Bouddhiste et de maisons traditionnelles japonaises. Le Fab Lab Kamakura est situé dans une ancienne brasserie de saké qui date d’un peu plus de 100 ans! Ce qui le démarque des autres Fab Labs est la manière dont ils sont parvenus à marier la maitrise des arts traditionnels japonais et les nouvelles technologies. On retrouve un maître du cuir fabriquant des sandales et des artisans du bois qui conçoivent des chefs-d’œuvre à la découpeuse laser! Ça démontre très bien toute l’importance de revaloriser les techniques ancestrales qui ont évolué au fil des siècles.

Et au Québec?!

Au Québec, on compte deux Fab Labs qui offrent la journée d’ouverture à tous et à toutes gratuitement, l’échoFab qui existe depuis déjà deux ans et le DèmosLab qui est ouvert depuis avril 2013. On compte aussi plusieurs groupes qui s’organisent partout à travers le Québec pour mettre sur pied des Fab Labs régionaux. À Gatineau avec la coopérative de solidarité Créagora, au Témiscouata dans une auberge de jeunesse et à Sherbrooke la Fabrique est en train de se structurer. Nous savons aussi qu’il y a des gens motivés à partir un Fab Lab à Trois-Rivières. De plus, ces initiatives ont l’appui de Fab Labs Québec, qui est une communauté motivée par l’émergence de l’interstructure des Fab Labs au Québec.

Je crois que l’avenir des Fab Labs au Québec est très radieux. Les Fab Labs ont su susciter beaucoup d’intérêt et d’appuis, tant au niveau local, régional que mondial. C’est motivant pour le réseau des Fab Labs de recevoir des appuis forts et de se rendre compte qu’on peut se soutenir mutuellement.

Mes impressions sur le Japon

J’ai été agréablement surpris par la politesse et la gentillesse des Japonais. Je reviens de ce séjour avec plein de petits cadeaux et de beaux souvenirs, en plus des connaissances que j’ai acquises et des liens que j’ai créé avec les Fab Labs du monde entier, notamment avec le FacLab de Cergy-Pontoise en France. Un inventeur japonais nous a fait la démonstration d’une machine qui lit les lignes de vie d’un arbre comme un vinyle. Le concept m’a bien plu et j’en ai ramené une à assembler, nous pourrons bientôt écouter ce que les arbres du Québec ont à raconter! J’ai vraiment aimé le respect que la société japonaise voue à la nature. On se retrouve dans un pays avec une des plus hautes densité de population et pourtant il y a des arbres et des forêts partout, c’est vraiment magnifique.

La conférence internationale des Fab Labs est définitivement un lieu où se joue l’avenir technologique du monde entier. Vous pourrez très certainement m’entendre parler de mon expérience lors du Fab10 qui se tiendra à Barcelone du 2 au 8 juillet 2014!

Merci à LOJIQ de m’avoir permis de participer au Fab9.

Anthony Lapointe, 14 septembre 2013

9e Conférence internationale des Fab Labs au Japon – FAB 9

Fab92013 FAB9_2-300x200

La 9e Conférence internationale annuelle des Fab Labs qui aura lieu cette année du 21 au 27 août 2013 dans la ville de Yokohama au Japon rassemble les acteurs du monde des Fab Labs pour une série de présentations et d’ateliers pratiques.

Cette année, une délégation du Québec composée de Marc-Olivier Ducharme et Raphaël Demers d’échoFab ainsi que Anthony Lapointe du DèmosFab sont parmi les centaines de participants qui assistent aux conférences et discutent de l’avenir des Fab Labs à travers le monde. Suivez leurs aventures sur le blogue d’échoFab!

À souligner, la ville de Barcelone sera l’hôte de la 10e édition de la conférence l’an prochain. Pour plus d’information sur la conférence, consultez le site web: http://www.fab9jp.com/

Une vidéo d’introduction à l’univers des Fab Labs réalisé par l’équipe de Fab Lab Japan :

Retour sur Imaginons un atelier Fab Lab à La Pocatière

Imaginons un FabLab à Pocatière

 

 

Retour sur la rencontre citoyenne organisé par le Cégep de La Pocatière et Fab Labs Québec

Le lundi 4 mars 2013, le Cégep de La Pocatière et Fab Labs Québec invitaient la population à explorer une nouvelle façon de créer, d’apprendre et de vivre l’innovation dans une atmosphère conviviale. L’idée était d’échanger avec les Pocatoises et Pocatois et gens des environs de tous âges (retraités, étudiants, enseignants, acteurs du développement économique et communautaire, entrepreneurs, créatifs, curieux, patenteux, etc.) à explorer ensemble l’univers émergent des Fab Labs et évaluer les possibilités de créer ensemble un Fab Lab pour la région.

Photo Imaginons un Fab Lab à La Pocatière

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’équipe organisatrice espérait une vingtaine de participants, mais c’est une quarantaine de personnes qui ont répondu à l’appel. Les participants, âgés de 10 à 65 ans et plus, étaient de tous les domaines professionnels.

Dans l’esprit des discussions de groupe de type Café du Monde (World Café), les participants étaient invités à échanger librement en petits groupes; ensuite, chaque table partageait en plénière les idées échangées sur les trois questions suivantes : Qui fréquente le Fab Lab et pourquoi?, Que gagne le Cégep de La Pocatière d’avoir son Fab Lab? Que gagne la région de La Pocatière d’avoir son Fab Lab? – Pour consulter la récolte des réponses des participants, téléchargez le bilan de la rencontre.

Imaginons un Fab Lab à La PocatièreEn répondant à cette invitation du Cégep de La Pocatière et de Fab Lab Québec, les citoyens ont eu l’occasion d’explorer cet univers émergent des Fab Labs et d’évaluer ensemble les possibilités de créer un Fab Lab pour la région.

Ce fut une première exploration de la sorte dans un milieu collégial au Québec. Les participants ont été vraiment enthousiasmés à l’idée de se doter d’un espace accessible à tous pour créer, apprendre et innover. Quelques enjeux comme les questions d’assurance sont là, mais ne devraient pas freiner l’ensemble des bénéfices envisagés. Il semble que le Cégep de La Pocatière possède déjà beaucoup de ressources, dont une majorité de l’équipement nécessaire à la création d’un tel atelier et des membres de son personnel.

L’équipe d’échoFab est motivée à avoir un autre Fab Lab québécois avec qui échanger des idées et partager des connaissances. Il y a actuellement un élan au Québec avec l’émergence d’initiatives un peu partout dans la province.

L’équipe organisatrice tient à remercier chaleureusement les citoyens ayant participé à cette rencontre, le Cégep de La Pocatière, Fab Labs Québec ainsi que les personnes suivantes pour leur collaboration : Martin Bérubé (conseiller pédagogique au Cégep), Marie-Claude Deschênes (directrice des études), Carole Juneau (conseillère en communication au Cégep), Marc-Olivier Ducharme (coordonnateur d’échoFab), Anthony Lapointe (animateur à échoFab, initiateur du futur DémosLab au Saguenay), Stéphane Rousseau (entrepreneur, créateur de l’imprimante 3D échoRap).

Pour en savoir plus, télécharger :

Participants à Imaginons un Fab Lab à La Pocatière

Communiqué de presse – Imaginons un atelier Fab Lab à La Pocatière

Communiqué
Pour diffusion immédiate

Imaginons un atelier Fab Lab à La Pocatière

La Pocatière, le 25 février 2013 – Le Cégep de La Pocatière, en collaboration avec Fab Lab Québec propose à toute la population d’explorer une nouvelle façon de créer, d’apprendre et de vivre l’innovation dans une atmosphère conviviale le lundi 4 mars prochain au Mistook du Cégep de La Pocatière.

Dans un milieu innovant et apprenant comme La Pocatière, le Cégep de La Pocatière et Fab Lab Québec vous proposent d’imaginer ce que vous pourriez réaliser avec des machines telles une découpe-laser, une imprimante 3D, et autres si vous étiez libre de les utiliser ou si l’on vous aidait à apprendre à les utiliser. Que vous soyez retraités, étudiants, enseignants, acteurs du développement économique et communautaire, entrepreneurs, créatifs, curieux ou  « patenteux » venez découvrir une nouvelle façon d’innover en mettant à contribution les ressources et les gens du milieu.

À propos des Fab Labs

Les Fab Labs (Fabrication Laboratory) sont un réseau mondial de laboratoires locaux connectés entre eux, qui rendent possible l’invention en ouvrant aux individus l’accès à des outils de fabrication numérique.

Vous êtes invités à confirmer votre présence sur le site fablabs-quebec.org/lapoc ou envoyez un courriel à info@fablabs-quebec.org.

Bienvenue à toute la population.

-30-

Source :
Carole Juneau, conseillère en communication
Tél. : 418 856-1525, poste 2255
cjuneau@cegeplapocatiere.qc.ca

Pour information :
Hélène Brown
Tél.  514 577-4678
helene@fablabs-quebec.org

Invitation : Imaginons un Fab Lab à La Pocatière

Inscription

Dans un milieu innovant et apprenant comme La Pocatière, est-il possible de trouver une nouvelle façon d’innover en mettant à contribution les ressources et les gens du milieu?

Le Cégep de La Pocatière, en collaboration avec Fab Labs Québec, vous invite à explorer une nouvelle façon de créer, d’apprendre et de vivre l’innovation dans une atmosphère conviviale, le lundi 4 mars à 13h30 au Mistook du Cégep.

Pour qui?

Les Pocatoises et Pocatois et gens des environs de tous âges; retraités, étudiants, enseignants; acteurs du développement économique et communautaire, entrepreneurs; créatifs, curieux, patenteux…

Venez pour…

  • Imaginer et partager ce que vous réaliseriez avec des machines telles une découpe-laser, une imprimante 3D (…), si on vous laissait libre de les utiliser ou si l’on vous aidait à apprendre à les utiliser ;
  • Imaginer avec qui et dans quels contextes vous aimeriez fréquenter cet atelier;
  • Découvrir l’échoRap, la première imprimante 3d partagée sous licence ouverte conçue au Québec. Apprenez à l’assembler vous-même, à l’atelier ou à la maison.
  • Échanger avec des animateurs et utilisateurs du premier Fab Lab au Québec, l’échoFab.

Les Fab Labs, c’est quoi ?

Les Fab Labs (Fabrication Laboratory) sont un réseau mondial de laboratoires locaux connectés entre eux, qui rendent possible l’invention en ouvrant aux individus l’accès à des outils de fabrication numérique.

Ces ateliers citoyens de fabrication numérique sont en plein essor planétaire. Mouvement d’envergure né au Massachusetts Institute of Technology (MIT) il y a plus de 10 ans, ces ateliers offrent la possibilité à tous de fabriquer des objets de tous genres, pour eux-mêmes ou pour la collectivité, dans un esprit de partage de la connaissance et un accès ouvert à des équipements spécialisés.

Le Cégep de La Pocatière et Fab Labs Québec vous proposent d’explorer cet univers émergent et d’évaluer les possibilités de créer ensemble un fab lab pour la région.

Quand : Lundi 4 mars 2013 à 13h30
: Mistook du Cégep de La Pocatière
Inscription en ligne ou envoyez un courriel à info@fablabs-quebec.org

Partagez l’événement dans la région via Facebook ou encore télécharger l’invitation et l’affiche de l’événement.

Mot clé sur Twitter: #FabLabLaPoc

La Fête de l’art à échoFab: citoyens et artistes étaient au rendez-vous!

Le 17 janvier dernier, échoFab a participé à sa façon à la Journée internationale de l’art en lançant son Tweet manifeste et en invitant citoyens et artistes à présenter leurs projets artistiques réalisés au Fab Lab et/ou avec la collaboration des nombreux talents qu’on y retrouve. Voici un récit détaillé et illustré de la soirée grâce aux « tweeteux/euses » en direct de l’événement.

Pourquoi une Fête de l’art dans un Fab Lab?

Rappelons qu’un Fab Lab est un atelier citoyen de fabrication à partir d’outils à commande numérique; un espace de création. Les esprits créatifs, qu’ils soient inventeurs, programmeurs, bidouilleurs, artisans, designer et artistes de tous âges et toutes origines s’y retrouvent partageant idées, collaborant et mettant en commun leurs connaissances. C’est sous le signe de la diversité que cet événement a laissé place à une varité de présentations de projets.

Le « Tweet manifeste » 

Atelier Plume 3D 
La fête a débuté en après-midi avec un atelier sur mesure pour Marilyne Veilleux et Philippe De Grosbois avec Raphael Demers autour de l’imprimante 3D : créer une plume 3D pour Idle no more / le mépris c’est fini! Voyez le petit reportage photo (et vidéo!) de Philippe lors de sa visite à échoFab avec Marilyne.

Yoga sonore en direct du Japon 
Ensuite, nous avons eu la chance d’expérimenter le Yoga sonore / brain gym /Kinéson donné via Skype en direct du Japon par Anna Takahashi.

D’ailleurs, cet été se déroule au Japon la 9ème rencontre de la communauté mondiale des Fab Labs, FAB9. Fab Labs Québec y sera.

Atelier sonore interculturel 
Atelier sonore interculturel dans la salle CNC avec la chanteuse Suzy Tremblay.


Présentation de l’imprimante 3D échoRap 
Suivi de la présentation de la toute dernière version de échoRap, une imprimante 3D open source conçu et fabriqué par Stéphane Rousseau à l’échoFab. Des ateliers pour monter votre propre imprimante 3D échoRap seront offerts prochainement par échofab!

Présentation de John Danger 
Présentation d’un projet en cours du designer graphique, musicien John Danger, un jeu vidéo à fin thérapeutique pour que les enfants asthmatiques apprennent à contrôler leur respiration et prévenir ainsi des crises.

Stéphane Vakoula du Centre des sciences de Montréal a pris la parole pour annoncer le concours de création d’instruments de musique.

Présentations de Emmanuelle Reynauld et Pierre Thirion
Les participants ont pu découvrir le travail de deux installations: le travail photographique de Emmanuelle Reynauld ainsi que les sons sociaux et archivage des photographies du printemps érable de Pierre Thirion.

 

Hélène Desbiens, artisane du numérique, institutrice à la retraite et meilleure élève de échoFab sur Sketshup 8,  présente son prototype d’un atelier-conteneur pour un centre de récupération.

Présentation Arduiflo
Démonstration du projet Arduiflo et Raspberry Pi présenté par Anthony Lapointe. 

Artisanat numérique urbain : Élisabeth Brisset fabrique des boutons.

L’artiste en art visuel et danseur Alex Bonaventure Geissman, réinvente l’art pointillé avec la création d’un crayon muni d’un moteur.

Présentation de Pascale Malaterre
Initiatrice de cette Fête de l’art, l’artiste Pascale Malaterre présente le cheminement de sa forêt de l’indignation. Elle explique: « précisément je travaille sur : Photo / vidéo / vocalo / net / présence-graphies. Globalement, je travaille sur la déterritorialisation : ses dégâts, ses douleurs, ses espoirs. »

La Fête s’est poursuivie avec un gâteau, un verre à la main et des discussions conviviales et inspirantes! Je termine ce récit en citant ce que m’a dit l’inventeur Christian Beaubien lors de cette soirée : C’est incroyable la matière grise qu’il y dans un Fab Lab! - C’est bien vrai, vous ne trouvez pas?

Sincères remerciements à toute l’équipe de échoFab et Communautique. Merci à Bénédicte Monroe pour la signalisation et un merci tout spécial à Pascale Malaterre d’avoir proposé et orchestré cette formidable fête de l’art. :)

Visionnez les photos de l’événement sur la page Facebook de échoFab!

Invitation – La Journée internationale de l’art à échoFab

échoFab, premier Fab Lab homologué en devenir au Québec, participe à sa façon à la Journée internationale de l’art, le jeudi 17 janvier 2013 de 14h00 à 19h00, en lançant son manifeste!

Ouvertes à tous et à toutes, les activités préparées par échoFab dans le cadre de cet événement marient les arts numériques, interactifs et de performance. Yoga sonore en direct du Japon, atelier d’impression 3D en appui au mouvement Idle no more et performances musicales sont notamment au menu.

Pour compléter le tout, un « tweet manifeste » rédigé par l’équipe d’échoFab sera lancé à minuit, le 17 janvier, pour souligner cet anniversaire. Vous êtes invité à relayer ce manifeste et suivre le déroulement de la journée via Twitter par l’intermédiaire du mot clé #échoFab.

Instaurée par l’artiste français Robert Filliou en 1963, la Fête de l’Art est soulignée annuellement par la communauté artistique mondiale par l’intermédiaire d’événements internationaux et d’happenings en réseau.

Cette célébration est une proposition de Pascale Malaterre, artiste et animatrice à échoFab, et est rendue possible grâce à Communautique et au soutien de Fab Labs Québec.

Consulter l’horaire sur le blogue de échoFab pour connaître l’ensemble des activités au menu. Retrouver également l’événement sur le Mur Mitoyen.

Joignez-vous à nous pour célébrer l’Art!

Quand : Jeudi 17 janvier 2013 de 14h00 à 19h00
Où : échoFab.org, 65 de Castelnau O. suite 202 (métro Castelneau)
L’atelier est ouvert au public tous les lundis et jeudis de 14h à 21h et sur rendez-vous.

Fab Labs au rendez-vous de L’île du savoir

Le 26 novembre dernier, la Conférence régionale des élus de Montréal invitait au Centre des Sciences de Montréal les intervenants du milieu scolaire, organismes de culture scientifique et entreprises de l’île de Montréal à prendre part au Rendez-vous de L’île du savoir afin de contribuer à l’émergence de nouvelles idées et pistes d’action autour des vastes enjeux de la promotion des sciences et des technologies auprès des jeunes.

Cet événement de co-construction encourageait les échanges par une approche participative et créative structurée en ateliers de travail autour d’une vingtaine de conférenciers invités. Ce fût l’occasion pour Marc-Olivier Ducharme, coordonnateur de échoFab de présenter le concept des Fab Labs. Nombreuses furent les étincelles dans les yeux des participants en découvrant le mouvement planétaire des Fab Labs, réalisant tout le potentiel d’un Fab Lab pour leurs organisations.

Au fil des échanges, il est devenu rapidement très présent dans les conversations qu’une nouvelle approche des sciences doit laisser davantage place à la créativité et à l’expérimentation. Les jeunes demandent de pouvoir expérimenter et fabriquer afin de comprendre les sciences et les technologies. Des jeunes préalablement interrogés sur leur expérience d’apprentissage des sciences à l’école affirmaient par exemple : « Nous aimerions voir la science qu’on est en train d’apprendre » et qu’il y ait « davantage de liens avec l’actualité scientifique. »

Ces espaces de partage, de création et d’apprentissage que sont les fab labs deviennent peut-être alors une des réponses à ce besoin d’expérimenter tout en apprenant? Chose certaine, Fab Labs Québec est plus que jamais enthousiaste et disposer à informer et accompagner les initiatives de création de Fab Labs au Québec.

 **

Pour en savoir plus sur l’opinion des jeunes, visionnez ce film projeté lors du Rendez-vous afin de stimuler les reflexions. Dans ce film réalisé par madame Anne Ardouin lors du Forum les jeunes et la science, les jeunes du secondaire de l’école Sophie-Barat expriment leurs points de vue sur l’enjeu de la culture scientifique et leurs perceptions des carrières dans ce domaine et élaborent des propositions et des projets pour l’avenir.

échoFab lance son projet d’irrigation pour jardins controlé par Arduino

Cette semaine, échoFab lançait son projet de développement ouvert en agriculture urbaine. Pour répondre aux besoins de jardiniers de balcons et d’enthousiastes des murs verts, échoFab et sa communauté visent a concevoir un système d’irrigation intelligent contrôlé par un microcontrôleur arduino et dont tout le système serait développé de façon libre et ouverte. Depuis quelques années, l’agriculture urbaine, que ce soit les quelques plants de tomates le balcon de votre voisine ou l’entreprise commerciale desFermes Lufaont connu une croissance exponentielle. Les jardins communautaires reçoivent un grand nombre de demandes et de nombreux urbainculteurs se partage des lopins a même les cours arrière, balcons et toits. L’irrigation de plantes étant une tâche cruciale qui ne peut être laissée au hasard, échoFab à décider de se pencher sur le problème pour offrir une solution abordable et fiable.

Une page GitHub, bien connu dans le monde du développement des logiciels libres a été ouverte afin d’offrir une plateforme de collaboration pour le code et le design des systèmes mécaniques et hydrauliques. Ainsi les créateurs et jardiniers motivés par l’aventure pourront collaborer en vue de créer un outil technologique complet et efficace qui permettra, espérons-le, de mieux gérer l’arrosage des plantes.

À quand la gestion des insectes nuisibles par Arduino ou Kinect?

 

Arduiflow chez échoFab

échoFAB en démarrage et démonstration

Wahiba, Frédéric et Emiliano, impliqués dans les projets échoFab et Remix Biens communs

échoFAB est un prototype de Fab Lab développé au sein de Fab Labs Québec. Initiative de Communautique, organisation impliquée depuis plus de 10 ans dans l’appropriation citoyenne des nouvelles technologies, échoFAB ouvre ses portes pour le moment à raison d’une journée par semaine, et nous travaillons à la mise sur pied d’une structure et d’animation qui permettront à cette plage horaire de s’élargir.

Cette semaine, échoFAB tient un kiosque au Forum international de l’Économie sociale et solidaire (FIESS). Déjà en une journée, des participants au forum sont impressionnés et motivés par le potentiel porteur des projets!

Pour être informé des développements, vous pouvez vous inscrire à la liste de diffusion.